Moustapha Gaye, sur les Jeux africains et l’Afrobasket : «Tant que les conditions seront réunies, nous pouvons réussir»

Moustapha Gaye Selectionneur Lionnes du Senegal Basket Afrobasket fémininPour les Jeux africains de Braz­zaville de même que l’Afrobasket féminin au Cameroun, l’entraîneur de l’Equipe nationale féminine ne veut pas aller vite en besogne. Moustapha Gaye estime que tant que les conditions optimales se­ront réunies, il pourra faire des résultats avec ses joueuses.

«Nous ne sommes plus les meilleures en Afrique. Ce que nous voulons, les autres pays africains le veulent et mettent beaucoup de moyens. Tant que les conditions optimales seront prises, on pourra réussir», insiste l’entraîneur national qui a donné l’exemple du Mali en matière d’infrastructures sportives.

Quid de ses objectifs à l’Afrobasket féminin au Cameroun (du 23 septembre au 3 octobre), Moustapha Gaye de préciser : «on était 3ème lors du dernier Afro­basket. Notre objectif, c’est de faire plus que ça pour cette présente édition», dit-il.

«Le choix de Bineta Diouf est purement pragmatique»

Revenant sur la liste des 12 Lionnes, Moustapha Gaye a justifié la présence de Bineta Diouf. Une joueuse absente de la Tanière depuis des années et qui n’a pas participé à la préparation de l’équipe.

«J’avais besoin d’une joueuse qui, en plus de son expérience, est polyvalente. Mais aussi une joueuse qui défend bien. Bineta Diouf est celle qui répondait à ces critères et on a fait appel à elle», a dit d’emblée le coach des Lionnes.

«Avec Mame Marie Sy, Bineta est l’une des rares joueuses à être polyvalentes sur le parquet. Le choix de cette joueuse est purement pragmatique», ajoute Mous­tapha Gaye qui était en conférence de presse ce lundi au siège de la Fédération sénégalaise de basket.

A noter qu’à l’Afrobasket féminin, le Sénégal est logé dans la poule B avec l’Angola détentrice du titre, la Guinée, l’Algérie, l’Egypte et le Nigeria.

Avec Gfm

In the Spotlight

Le destin tragique des enfants de Senghor

by sunukeradmin in Histoire 0

Le fils ainé du Président Senghor est encore en vie. Il résiderait à Paris après des études d’Arts cinématographiques effectués dans une université américaine. Francis-Arfang Senghor né le 20 juillet 1947 du premier mariage du [...]

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*